DAKAR 2020 LEG 10-Sylvain Besnard - MAN #547

DAKAR 2020 / ÉTAPE 10

Une journée raccourcie

Avec Sylvain Besnard #547

L’étape 10 a été neutralisée, les raisons évoquées par ASO et David Castera, le Directeur du Dakar : Les moyens engagés pour la sécurité des concurrents étant en grande partie déjà mobilisés (nombreux accidents) et les conditions météorologiques s’aggravant (vents violents), la Direction de Course a décidé d’arrêter la 10ème étape Haradh – Shubaytah au km 345 (Neu Out). Les concurrents de l’ensemble des catégories rejoignent donc le bivouac marathon en liaison. 

Le relief de la journée 10, tronquée certes, comportait des dunes qui ont piégé des concurrents dont l’ex-pilote de F1, Fernando Alonso auteur de trois saltos de son Toyota Hilux, sans gravité pour l’équipage. 

Pendant ce temps, les Sylvain et Antoine dévoraient des kilomètres évitant les pièges et les contraintes des pistes changeantes… 

« Tout ne s’est pas trop mal passé ! » annonce Sylvain au bivouac de Shubaytah, terme de la première partie du marathon. En disant ‘pas trop’ Sylvain met la puce à l’oreille et poursuit : « Nous avons porté assistance à des clients dont un d’entre eux avait fait une casquette avec son SSV au km 125. Le navigateur a été rapatrié par hélico, ses doigts s’étaient coïncés entre la coque et l’arceau… Obligation d’abandonner, le moteur de leur engin étant bloqué. Nous l’avons remorqué jusqu’à la route afin qu’il ne reste pas seul dans cette immensité ! » 

Ensuite, la triplette du MAN a roulé inlassablement tout d’abord jusqu’au point ‘stop’ de la spéciale en amont du bivouac « que nous avons atteint relativement de bonne heure ! » précise Sylvain. 

La journée n’était pas terminée pour l’équipage. Le camion ne présentant aucun souci mécanique, Sylvain ajoute : « nous sommes allés porter un petit coup de main à nos clients afin qu’ils ne se couchent pas trop tard. » 

Diner et dodo… une nuit réparatrice pour le #547, annonciatrice de la seconde partie du marathon. Un grand pas a été réalisé vers l’arrivée qui sera jugé vendredi à Qiddiyah. Mais d’ici le drapeau à damier, 1300 km restent à parcourir. 

Sylvain Besnier réalise le 31ème chrono dans la spéciale et des camions et se maintient à la 22ème place. 

Etape 11 : Haradh – Shubaytah – Haradh (744 km dont 379 km en spéciale) 

Attention les yeux, la journée débute par un spectacle qui s’étend sur 80 kilomètres : les plus belles dunes du pays. 

Sur une telle distance, les risques de se poser un peu trop longtemps sur un tas de sable en position de spectateur ne manquent pas. 

Ensuite, les concurrents rouleront sur les traces des premiers chercheurs d’or noir qui ont exploré la région. 

Sylvain Besnard pilote un MAN (#547). Il est assisté dans l’habitacle par Antoine Vitse (navigateur) et Sylvain Laliche (mécanicien). 

Marie-France Estenave

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *