DAKAR 2020 / ÉTAPE 3

 Quel spectacle !

Avec Sylvain Besnard #547

C’est un Sylvain Besnard enchanté qui se présentait au bivouac de Neom après avoir vécu l’étape 3 du Dakar, sous le soleil et avec des paysages grandioses… Ses yeux, n’en sont pas revenus, un constat que tous les concurrents ont d’ailleurs unanimement reconnu au point stop… 

« De très beaux paysages à couper le souffle ! » martèle Sylvain. « Des canyons magnifiques mais sans se déconcentrer devant un tel spectacle, je me suis appliqué dans mon pilotage, car le terrain était cassant en milieu de spéciale et sur la fin. Sur les pistes entre les canyons, pas mal de sable et là, double vigilance. Je ne cache pas être fatigué ce soir et pour conclure cette journée, le vent nous ballote au bivouac. Globalement, tout va bien ! » résume le pilote motivé et passionné qui va de l’avant par sa régularité et son professionnalisme. 

Ce soir, au terme des trois étapes, Sylvain occupe la 22ème place au général après avoir réalisé le 25ème chrono dans la spéciale qui dura pour la triplette : 6h 19’ 49’’. On comprend mieux la fatigue qui habite les deux Sylvain et Antoine. 

Sylvain Besnard pilote un MAN (#547). Il est assisté dans l’habitacle par Antoine Vitse (navigateur) et Sylvain Laliche (mécanicien). 

Etape 4 – Neom – Al Ula : 676 km dont 453 en secteur sélectif 

Le menu alterne à parts égales les passages sablonneux et les portions empierrées, le tout sur des pistes généralement roulantes. Il ne faudra toutefois pas confondre vitesse et précipitation, car la navigation ardue se chargera d’opérer une sélection nette. 

En liaison, les amateurs d’antiquité pourront sortir leur appareil photo en passant à proximité des temples nabatéens.

Marie-France Estenave 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *