DAKAR 2020 / ÉTAPE 5

 Une journée sans difficulté majeure ! 

Avec Sylvain Besnard #547

 Le Dakar avance chaque jour à grande vitesse. Cette 5ème étape entre Al Ula et Ha’il longue de 353 km comportait beaucoup de sable. Ce ne fut pas handicap pour Sylvain Besnard qui assura son ‘job’ en s’arrêtant auprès d’un client en difficulté. 

« La spéciale était sympa dans du sable et moins cassante que la veille donc, plus agréable » a-t-il relaté dès son arrivée nocturne. 

« Ca s’est relativement bien passé pour nous. Nous nous sommes arrêtés pratiquement une heure sur la piste pour faire de la mécanique pour un de nos clients. Raison pour laquelle arrivons tardivement au bivouac… » 

Au soir de cette étape, les Sylvain et Antoine se sont classés 31ème de l’étape ; ils occupent une valeureuse 23ème place au général. 

Sylvain Besnard pilote un MAN (#547). Il est assisté dans l’habitacle par Antoine Vitse (navigateur) et Sylvain Laliche (mécanicien). 

Etape 6 – Ha’il – Riyadh : 830km dont 478 km en secteur sélectif 

Un dernier gros morceau avant le repos 

Le changement de décor est radical. Cette fois-ci, la spéciale est à 100 % composée de sable, en hors-piste sur sa totalité. 

Après une première partie plutôt rapide, les experts du franchissement auront l’avantage dans les dunes. En particulier, les pilotes qui ont anciennement forgé leur coup de volant dans le désert du Sahara partiront avec un avantage. 

Ensuite, ce sera repos. 

Marie-France Estenave

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *